mercredi 30 janvier 2008

lundi 28 janvier 2008


Apéritif clandestin.

mercredi 23 janvier 2008

à part ça...







Je fais des boutures, et je regarde pousser mes plantes...

dimanche 20 janvier 2008

ROSALIE***********

Rosalie Rosalie pauvre de moi
Tous les jours tous les jours je pense à toi
Ça vient d'où ma doudou ton grand dédain ?
Je suis seul au dodo, j'ai du chagrin

Rosalie Rosalie doudou dodue
Tu me tues, je suis fou, je suis foutu
Je revois ma doudou je me souviens
Qu'elle dansait, qu'elle dansait, qu'elle dansait bien

Qu'elle dansait, qu'elle dansait, qu'elle dansait bien
Qu'elle chantait, qu'elle chantait, qu'elle chantait bien
Qu'elle m'aimait, qu'elle m'aimait, qu'elle m'aimait bien
Qu'elle mentait, qu'elle mentait, qu'elle mentait bien

Rosalie, Rosalie - Oh
Rosalie, Rosalie - Ah

Rosalie, Rosalie, ma rose à moi
C'est comme une maladie qui n'guérit pas
J'ai le pouls, ma doudou, qui bat trop fort
Donne-moi rendez-vous ou je suis mort

Rosalie, Rosalie, dans quel état
Tu m'as mis cet été, dans quel émoi
J'adorais ma doudou, je me souviens
Qu'elle dansait, qu'elle dansait, qu'elle dansait bien

Qu'elle dansait, qu'elle dansait, qu'elle dansait bien etc...

Rosalie, Rosalie - Oh
Rosalie, Rosalie - Ah

Mais qu'est-ce que t'as doudou dis donc
Doudou amadoue toi donc
Dédé au dodo c'est bidon
Moi doudou j'ai tous les dons

Rosalie, Rosalie - Oh
Rosalie, Rosalie - Ah

vendredi 18 janvier 2008

boulot...

Ça fait une semaine que je me dis que je fais un boulot plutôt fou...
Comment je fais?
Putain, c'est dur ce que je fais, et pourtant si naturel.
Comment on fait, tous, pour bosser au Petit Prince??
Vous connaissez des adultes autistes?
J'en connais trente.
Et ils me font toujours exploser d'émotions...

J'ai pleuré aujourd'hui, douloureusement, face à une souffrance.
Souffrance autistique, mêlée d'un chaos sensoriel, des regards noyés,des mots lancés, des gestes attentifs à ce que l'autre ressent, pour pousser un petit peu plus dans la relation, il ne pouvait pas aller plus loin, une relation entre deux être trés forte, j'en demandais surement trop, ce résident m'a transmis ces émotions...
Il a craqué, sanglotant face à une douleur abstraite...
Il a parlé, pour moi, à moi, sans yeux dans les yeux, toujours de coin.
Pas d'insultes aujourd'hui, on était bien trop loin...
Il s'est passé quelque chose entre lui et moi...
Juste pour une prise de sang...
Que je ne ferais pas de force, jamais de force.
Je ne la ferais pas, et puis c'est tout.
Il m'a ému ce cornichon, "p'tit cul n'amour".
"a peur, a peur"
"m'engueule pas"
puis ses souvenirs remontent
Nous étions à 2 dans cette chambre depuis 30 min
j'avais avancé dans ce soin...
Mais non, ce résident est plus que difficile...
à adopter.
à toucher.
pour entrer en relation.
C'est difficile pour les soins.
Alors patience...
"fais pas mal"
"pas comme lui"
" a peur, nilise, a peur"
Puis il pleure.
Et je comprend pourquoi...
Y a pas que cette prise de sang.
Avant, il y a un an, j'y arrivais...
La première fois que je le vois pleurer, sangloter.
Je me suis prise une claque émotionnelle...

Alors j'ai pleuré, putain...
Et j'ai marché, pleine de respiration...
Et un autre résident: "dis élise, pourquoi tu pleures? pourquoi tu pleures? pourquoi tu pleures?..." il travaille sur les émotions! et il avance dans ce domaine...
"Parce que je suis triste Manu"

Simplement parce que Seb pleure.
Et je suis désolée...
ça nous aura certainement rapproché...
On verra demain.

mercredi 16 janvier 2008

Cinéma de quartier...

Bah je viens de me prendre une claque...
Je viens juste de rentrer et à défaut de parler seule, je vous cause un peu!
Les aléats du cinéma en solitaire, mais si agréable!!
Trés bon film et trés bons acteurs...
Je me sens toute perturbée...
Cette nature autour de nous, vivre plus simplement...
Quelque chose chez moi à développer, ce côté simple...
Sans être prise au piège!
J'ai pal mal pleuré, il y avait beaucoup d'émotions et de yeux pétillants...
Notre société, de merde qui pue...
Un morceaux de campagne...
Changer de vie...un jour...
Aller plus loins dans la réflexion sur soi-même
S'enfoncer dans soi...
Pour ne tirer que le bon...

"s'enfoncer, soi, tirer..."
je deviens sexuelle!!
c'est vrai que je ne l'ai que rarement été sur ce p'tit bout d'écriture...

mardi 15 janvier 2008

Petit moral...

Bon, je viens de chialer comme une madeleine en fermant la porte de la chambre des enfants.
Ils sont couchés, et je me suis calmée ensuite en pleurant à chaudes larmes...
Ils ont été insupportables, me poussant dans mes retranchements, des cris, des cris...
Ma fille de 4 ans qui me répond, mon fils de 3 ans qui l'imite et qui dit non à tout, tout le temps (je sais, c'est normal) et vu que j'ai pas lâché le morceaux, je me sens épuisée...
Mais bon sang, ce qu'ils ont été cons!!!
Je me sens seule bordel de merde...
Et ce vent à 110 doit me rendre folle, j'ai l'impression que la journée était rapide, tout tourbillonne sans cesse depuis deux jours et ça me retourne le cerveau...
Il y a des fois où on sent que rien ne va...
Hier, c'était ambiance gastro à la maison...
Je sais bien que ce ras le cul que je ressens, vient de pas mal de choses...
Je manque de sommeil, je manque de motivations pour les grosses choses à faire dans l'appart...
Bref, je me sens un peu larve...
Mon daddy devait ramené les lits superposés d'Ikéa ce soir, et oups, léger problème, il faut un camion pour les ramener ici...
Vu mon état d'esprit, cette organisation pour ramenage de lits me semble une montagne à surmonter...
Je m'attaquerais à ça plutôt demain, là j'essaye surtout de me calmer...
Je ne me sens pas anxieuse ni angoissée, j'ai juste envie de hurler...
Ce que j'ai à faire sur mes fuckings listes et ce rythme complètement fou que je mène, plus les soucis d'éducation d'enfants fous, me foutent le moral dans les chaussures...
Alors je vous jure que je ne vais pas me laisser aller...
Je vais bouger mon gros cul et remuer tout ce "n'importe quoi"!!!

Je me sens en manque de câlins, envie de chaudoudoux chauds au creux de mon oreille...
De bisous tendres, de paroles gentilles, de douces conversations...
Roumpfff, je vais faire un dodo tôt...
et rêver de tout ça...

dimanche 13 janvier 2008

Cinéma et conférence...

La couleur des mots
"Pour réaliser cette fiction, Philippe Blasband a choisi Ayalin Yay, sa femme dans la vie, pour jouer le rôle de Marie. Elle est comédienne, il est écrivain. Leur outil de travail c'est la langue, les mots, les phrases...Ils en vivent, ils en jouent, ils les aiment ... leur fils théo est dysphasique, il perdra toujours ses mots..."
Film très touchant et qui montre un excellent aperçu de ce qu'est la dysphasie.
Marie, l'héroïne est dysphasique et nous voyons donc ce handicap d'un point de vue adulte.

J'ai assisté à ce film, suivi d'une conférence animée par la directrice de l'institut d'orthophonie de Lille...
C'était très intéressant et je ne connaissais que très la dysphasie.
J'y suis allée par curiosité et pour cultiver mes connaissances professionnelles!!
L'infirmière spécialisée en prise en charge autistique que je suis, n'a pas pu s'empêcher d'y trouver des liens...
Je n'ai pas osé prendre la parole de peur de faire, malgré moi un amalgame, dyphasie et autisme... Il y avait des parents d'enfants dysphasiques et j'avais peur de prononcer le mot autisme.
Si je prend un seul point de la clinique du handicap autistique, la communication, il y a pleins de choses à "pomper" pour faciliter la communication avec un enfant dysphasique.
Mais ne vous trompez pas!!!
J'étais choquée de voir que l'on peut faire de l'autisme, un diagnostique différentiel de la dysphasie, c'est complètement différent, si ce n'est que c'est un handicap, que l'on ne pourra jamais guérir et qu'il faut donc adapter l'environnement par moultes méthodes.
Bref, la directrice qui animait disait que le diagnostique n'était posé qu'à 5ans, et que même si on était quasi certaine que le diagnostique était dysphasie à 3 ans bah on ne le dit pas officiellement...
Bah c'est pas ça qui va faire avancer la prise en charge précoce...
Bref, pour dire et rassurer les parents, je pense formellement qu'on ne peut pas confondre dysphasie et autisme...

Je suis contente de cette sortie!

ça y est!!!!


De ce gros bidou est sortie ma nièce!!!!!!

La petite Rosalie, 3kgs100 est née hier, le 12/01/2008...
Ma soeur a géré comme une chef!!!
Et le pôpa aussi évidement!!!




Quelques étapes de ma vie!!!!

vendredi 11 janvier 2008

eh eh ho ho ho!!!!

Je vais être tata cette nuit ou demain, ça y est my sister va accoucher!!!!
L'autre qui savait pas si elle perdait les eaux, "lel, c'est bizarre, je me pisse dessus!", "t'inquiètes ma soeur tu viens de fissurer une membrane et tu perds les eaux, je suis déjà passée par là!!! je te jure que c'est ça, et faudra que tu penses à aller à l'hôpital!!"
Et voilà, elle y est depuis ce matin!!!!!
Bah je suis contente, mes deux crapauds vont avoir une cousine!!!
Une petite Rosalie dans toute sa splendeur!!
OuhYeah!!

mardi 8 janvier 2008

Bon on se bouge le cul!!!

Je ne raconte pas grand choses ici, ma parole...
Alors, alors, quoi de neuf...

Je sors de mon petit cinéma de quartier...J'y ai vu ce charmant film (pour enfants...)
Un petit moment de tranquillité juste pour moi!!
Un brin de poésie, quelques leçons de vie, de beaux paysages
Et un instant animalier...

J'ai eu à Noël, un carnet de tickets de cinéma.
Ge, ma belle mère, épouse de daddy me l'a offert en proposant de garder les schtroumpfs pour m'y rendre.
Pour m'aider, et prendre un peu de temps pour moi...
Car oui, je vis seule depuis le 29 décembre...
Tout au moins avec mes deux nains de jardin comme charmante compagnie...
Plus de Boudou à la maison.
(...)
Une nouvelle gestion...
Ça va plutôt bien...

J'étais en vacances depuis le 28, j'ai dû par la force des choses reprendre le boulot.
Je retrouve de ce fait une part de repères quotidiens dans ce changement.
Mais c'est plus speed, avec le travail.
C'est toute une organisation entre ce taf, les plaisirs, pour eux, pour moi, pour nous, les obligations, les petits riens et les gros hic, discussions et gestions de crises...
Des fois , je panique...
J'ai du mal à poser mon gros cul...
Et je ne veux pas tomber dans une routine étourdissante!

Un manque de sommeil...
Des enfants de 3 et 4 ans qui me testent...
Une machine à coudre qui merdouille...
Une volonté d'économiser...
Une volonté d'acheter de nouvelles choses pour la maison...
Un manque de sport évident...
Un calme visible...
Une envie d'éducation intelligente...
Un détapissage à commencer...
Un livre à lire...
Un clavier à racheter...

des photos à faire...

vendredi 4 janvier 2008

Je range, je nettoie, je trie
Je range et je nettoie et j'essaye d'être bien chez moi...
J'ai pleins de choses à faire et j'essaye de me bouger le cul...
En vacances encore quelques jours...
Semaine passée trop vite.
J'essaye de m'habituer à être seule.
Je dois commencer à détapisser, le gros oeuvre va commencer!!

Je suis en manque de petits câlins doux...
De bisous chauds et agréables...
Alors j'essaye d'être douce avec moi même, me dorloter.
Je ne suis pas une pro!!
Ca fait longtemps que je ne pensais plus à moi,
Et ça me fait tout bizarre dans le fond de mon ventre...
Je me retrouve face à moi et ça me panique parfois...
Un peu perdue avec presque l'envie de tourner en rond...
je ne le fais pas mais...
Un lion en cage...
Une nouvelle vie à commencer!
S'adapter et se lâcher!
Alors je m'entraine.

Et je ne vous raconterais pas mon nouvel an, c'est décidé...
Je me suis lâcher un peu trop à mon goût!!!
Ce fut particulièrement alcoolisé...

mardi 1 janvier 2008