mercredi 28 février 2007

Il y a des jours...

Je ne comprends rien...
Les humeurs changent parfois en une nuit, une soirée, une minute...
Il y a des jours où l'on devrait ne pas sortir de ce cocon qui nous enveloppe...
Je me bat sans cesse avec moi même...
Et si?
Et si?
Ouais lel c'est bien, tu vas refaire le monde avec ton caractère de folle...
Et je vous le dis, haut et fort:
"je suis une fille bien, je vous assure..."
Des fois je me sens comme une mini crotte...
Mais je fais avec... des journées avec, des journées sans...
Demain boulot, je n'ai pas envie du tout, personne ne me manque là bas...
Je voudrais changer, c'est quand même incroyable!!
Il n'y a que dans cette putain de ville où si je démissionne, je suis au chômage...
Et ouais, une infirmière au chômage...
Alors j'attends d'être à temps plein, pour gagner d'avantage d'argent et mettre de côté, et me casser...
Pas de projet sans argent...
J'en ai ma claque...
Toute la journée, j'ai eu envie de faire mes clics et mes clacs et pfffouit, plus de Lel...
Et en même temps, j'ai quand même passé un bonne journée, mais non, comme j'ai pris sur moi pour pas tout péter...
Lel, la contradiction incarnée...
Allez j'arrête de dire des folies...
Je voulais vous montrer de jolies photos, mais monsieur blogger, monsieur PC et madame connexion n'ont pas décidé de s'unir pour me faire plaisir!!
A plus tard!!

3 commentaires:

CarrieB a dit…

Y a des jours sans, sans doute pour nous faire plus apprécier les jours avec...
Une infirmière qui risquerait le chômage? Non mais tu habites où sans rire?
Moi j'ai 2 collègues infirmières dans ma boîte, et je peux te dire qu'on a du mal à les garder!
Allez, fais toi une grimace dans la glace et ça ira mieux demain.

roussepoule a dit…

Une infirmiere à temps pleins n'est pas une femme riche..
C'est juste une femme heureuse, une soigneuse de plaie et d'ame, et ça, ça vaut toute les richesses du monde.

ptite lel la lune... a dit…

bah oui ma petite poule je serais heureuse, mais:
je gagnerais 300e de plus et vu que j'en gagne 1000, jsuis loin d'être riche...
Et ça marque un pas pour mes enfants, je serais moins là... et donc plus d'indépendance, d'autonomie pour leurs jolies frimousses
mais j'aime mon métier qui me rend heureuse, mais chut...